AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE PROCÈS DE DIEU

Ga 5, 13-25 ; Jn 15, 26-16, 4

Mercredi de la septième semaine du temps pascal – C

(18 mai 1983)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

V

 

enez, approchez-vous et discutons !" dit le Seigneur : "Voici que je vais faire un procès à mon peuple. Qu'il comparaisse devant moi ! Je prends à témoin le ciel et la terre et toutes les nations. Israël, qu'as-tu fait de la promesse de ton Seigneur ?''

Depuis très longtemps, dans la tradition des prophètes d'Israël, l'histoire de ce peuple, ou plus exactement l'histoire qui met aux prises Dieu avec son peuple a été comparée à un procès, à un débat juridique. Chaque fois c'est Dieu qui intente le procès parce que c'est Israël qui est coupable, qui est pécheur, qui n'a pas véritablement mis en valeur l'héritage de grâce que Dieu lui avait donné qui a abandonné son Dieu pour se tourner vers des idoles. Chaque fois Dieu prend à témoin le ciel et la terre, c'est-à-dire l'univers créé qui, lui, est resté fidèle à son Dieu. Le soleil est resté fidèle dans sa course. La lune et les étoiles sont des témoins véritables dans les nuées du ciel. Eux, ils continuent à obéir aux ordres de Dieu, tandis que Israël, lui, s'est prostitué ou a désobéi.

Et ce thème du procès, c'est-à-dire du fait que Dieu entre en contestation avec son peuple parce que le peuple est infidèle, va trouver son sommet, sa plus grande violence dans le procès qui, précisément, sera fait au Fils de Dieu. A partir du moment où Jésus apparaît dans son ministère public, on sent que toute l'intrigue de l'évangile est une véritable instruction judiciaire. Les pharisiens, les juges, les scribes commencent à instruire le procès, c'est-à-dire ce que l'on peut reprocher à Jésus. Et le procès trouve son moment culminant lorsque le peuple d'Israël et les nations, en la personne de Pilate, de l'administration romaine, se sont pour ainsi dire coalisés pour anéantir la personne du Fils de Dieu. Au moment même où Jésus s'avance avec ses disciples vers le jardin des oliviers, Il révèle que maintenant, le procès va atteindre à son comble. Apparemment, ce sont les hommes qui ont intenté procès à Dieu, mais en réalité, c'est Dieu qui continue d'intenter le procès à l'homme à cause de son péché et de son infidélité.

Mais voilà, pour nous, humains, quand on intente un procès, notre unique préoccupation c'est de gagner, quels que soient les moyens. Tandis que lorsque Dieu intente un procès, ce n'est pas pour gagner, car Il est déjà victorieux, c'est pour que paraisse la vérité. D'ailleurs, le sens même de la justice, c'est de faire apparaître la vérité. S'il y a des hommes qui "rendent justice", leur premier souci doit être celui de la vérité. Et c'est précisément cela que Dieu fait. Et c'est pourquoi le Christ peut dire : "Lorsque je vous aurais envoyé l'Esprit Saint, qui procède du Père, Il vous révélera toute chose, et Il viendra témoigner de Moi." C'est exactement cela le rôle de l'Esprit Saint.

Depuis que le Christ est mort, nous ne cessons de vivre ce procès. C'est le procès de Dieu condamné par les hommes, en Jésus-Christ. Mais en réalité, c'est le procès de Dieu qui veut faire apparaître la vérité de son amour, au milieu des hommes, au milieu de ceux-là même qui intentent le procès. Toute l'histoire du monde, toute l'histoire de l'Église jusqu'à la fin des temps, ce n'est que cette énorme procédure qui va faire aboutir à la vérité. Dieu sera vainqueur, non pas par la force, mais à cause de la vérité qu'Il a manifestée. Et le rôle de l'Esprit Saint est précisément d'être Celui qui témoigne, qui témoigne de la vérité de ce qui se passe. Si l'Esprit Saint ne nous était pas donné, nous resterions toujours sur l'équivoque du procès du Christ, nous resterions toujours sur l'impression que les hommes ont intenté un procès à Dieu et qu'à cause de leur roublardise, ils ont été vainqueurs. Mais, voila, l'Esprit Saint a été envoyé pour témoigner de la vérité de ce qui s'est passé. En réalité, le Christ, dans son amour, a été le vainqueur et, désormais la vérité de son amour peut apparaître.

Et c'est là le rôle de l'Esprit Saint. Il est le témoin, en nous, de l'amour de Dieu qui est plus fort que notre péché et nos infidélités. C'est en cela qu'Il est le défenseur. Il est le défenseur de l'amour de Dieu au cœur du monde. Et comment le défend-il ? En faisant apparaître la vérité de cet amour. C'est pour cela qu'Il est révélateur. C'est pour cela que, déjà, c'était Lui qui parlait par les prophètes quand les prophètes disaient que Dieu intentait un procès au monde et à Israël, parce que déjà, à ce moment-là c'était l'Esprit Saint qui venait pour faire la lumière pour faire la vérité.

Tout le suspens d'un véritable procès c'est précisément de manifester qui est coupable et quelle est la vérité qui est en jeu dans ce procès. Si le procès se déroule uniquement à l'intérieur du monde, qui, à ce moment-là parmi les hommes, pourrait faire apparaître la vérité de Dieu ? Il n'y a que Dieu qui peut faire apparaître la vérité de son amour.

Ainsi, dans notre propre existence de chrétien, c'est perpétuellement ce débat, ce procès qui se déroule parce que nous sommes pécheurs, et que, sans cesse, nous intentons un procès à Dieu. Mais, en même temps, l'Esprit de vérité nous est donné pour qu'Il fasse la vérité, pour qu'Il révèle, en nous, cet amour de Dieu et qu'Il défende l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ, qu'Il le défende d'abord en notre propre cœur. Et alors, quand nous avons perçu cette vérité, nous pouvons, sous la mouvance de ce même Esprit, être témoins, à la face du monde, de la vérité de l'amour de Dieu pour tous les hommes. C'est pourquoi le Christ peut dire : "Je vous enverrai l'Esprit de vérité et Il me rendra témoignage et, vous aussi, vous me rendrez témoignage." Nous sommes ainsi associés à l'œuvre de l'Esprit qui fait la vérité de l'amour de Dieu dans tous les hommes.

Puissions-nous, en ce temps de préparation à la fête de Pentecôte, redécouvrir cette exigence profonde de la vérité : Dieu ne veut pas gagner. Il veut simplement manifester la vérité de ce qu'Il est. Ouvrons nos yeux, ouvrons notre cœur à l'Esprit pour que nous vivions dans la vérité.

 

AMEN


 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public