AU FIL DES HOMELIES

Photos

VOUS TÉMOIGNEREZ

Ga 5, 13-25 ; Jn 26, 16-24

(18 mai 1988)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

Rome : Le don de l'Esprit 

L

'Esprit de vérité me rendra témoignage, mais vous aussi vous témoignerez parce que vous êtes avec moi depuis le commencement." Dans la tradition biblique, la vérité est essentiellement une affaire de constat et de confiance. Ce qui fonde la vérité, ce n'est pas la démonstration scientifique, qui n'existait pas encore à l'époque, du moins dans ce milieu-là, ce qui fonde la vérité d'une chose, c'est la confiance qu'on peut mettre dans la parole de ceux qui l'ont vue et qui en parlent. Et généralement, le judaïsme considérait qu'il fallait toujours deux témoins pour que, précisément, la concordance des témoignages soit l'indice, considéré comme suffisant, de vérité.

       C'est la raison pour laquelle Jésus explique à ses disciples que l'Esprit viendra comme témoin. L'Esprit Saint témoignera, c'est-à-dire qu'Il apportera à la parole et aux dires de Jésus, sur le Père, le même témoignage que celui que Jésus est venu Lui-même apporter. Ainsi donc, pour les disciples et pour nous, le mystère de notre vie de chrétien, de notre vie avec le Père est établi dans un témoignage d'une vérité absolument incontestable puisqu'il est doublement attesté, d'une part par ce que Jésus a dit quand Il était parmi ses disciples, et d'autre part, parce que le témoignage intérieur de l'Esprit vient confirmer et conforter cela dans le cœur des disciples, après la Résurrection et l'Ascension de Jésus.

       Depuis, l'Église ne cesse d'annoncer et de témoigner parce qu'elle est nourrie de ce double appui : d'une part l'Esprit de Dieu, et d'autre part, la Parole de Jésus. Mais Jésus ajoute : "Vous aussi, vous témoignerez, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement." Ici nous touchons quelque chose de plus important encore. C'est le fait que, quand saint Jean dit : "Vous témoignerez", cela veut dire que la vérité que nous annonçons ne vient pas de nous seuls. De même qu'il fallait que les disciples aillent deux par deux pour témoigner l'un et l'autre ensemble de la même vérité, de la même façon tout disciple, aujourd'hui, témoigne parce qu'il porte en lui-même le témoignage de l'Esprit. De sorte que, lorsque nous annonçons la Parole de Dieu, nous sommes toujours deux : il y a celui qui témoigne, le disciple, et il y a l'Esprit qui témoigne en lui. Par conséquent, le témoignage est toujours double. Il concorde dans le fait que ce que nous disons, nous le disons selon l'Esprit. C'est pour cela que c'est vrai.

       Mais Jésus ajoute : "parce que vous êtes avec moi depuis le commencement". Cela ne signifie pas simplement que les disciples sont avec Jésus et l'ont connu depuis le premier moment du baptême de Jean. C'est un des sens de l'affirmation de Jésus, mais si on relit saint Jean, le mot "commencement" ne signifie pas uniquement le moment où Jésus s'est manifesté publiquement. Le commencement c'est : "Au commencement était le Verbe, et le Verbe était Dieu." C'est là où nous commençons à percevoir l'originalité radicale du témoignage de l'Esprit. Que fait l'Esprit ? Il nous fait "être avec Jésus depuis le commencement", c'est-à-dire Il commence à nous faire entrer dans le mystère de l'origine du Fils comme Fils, dans le cœur même de la Trinité. "Vous êtes avec moi depuis le commencement" ne signifie pas : vous êtes les témoins d'une chronique de trois ans. Mais, parce que vous recevez l'Esprit, vous devenez contemporains, vous êtes enfouis dans le mystère qui lie le Fils à son Père. Vous êtes introduits dans le cœur même du commencement, du surgissement de l'être et de l'amour, au cœur de Dieu. L'Esprit a pour but de nous donner non seulement le goût des commencements, mais de nous faire entrer, de nous rendre contemporains de la génération éternelle de l'amour au cœur de Dieu.

       C'est cela la véritable grandeur du témoignage de l'Esprit. Et c'est pourquoi Jésus peut ajouter immédiatement après :" On vous persécutera parce qu'ils ne connaissent ni le Père ni moi !" c'est-à-dire : "ils ne connaissent rien du commencement." Ils ne sont pas entrés dans ce mystère de cette relation du Fils et du Père, et par conséquent ils vont considérer que le témoignage est faux, puisque, précisément, ils n'ont aucun point de référence. Ils n'ont pas ce point de référence qui est la source même, le commencement même de la relation entre Dieu et l'homme qui s'origine, qui s'enracine dans le mystère de la relation du Fils à son Père. Et c'est pourquoi les chrétiens sont persécutés. Non pas parce qu'on les déteste ou qu'ils sont insupportables, mais parce qu'ils témoignent d'un commencement et qu'ils sont rendus contemporains d'un commencement qui dépasse infiniment tout ce que l'intelligence humaine peut concevoir ou imaginer.

       Nous sommes donc, au cœur de ce monde, les témoins du commencement de l'amour dans le cœur de Dieu. Ceci est un don très précieux qui nous dépasse, que nous ne pouvons pas gérer, que nous ne pouvons ni dominer ni maîtriser, car devenir contemporain du commencement c'est reconnaître que notre état de fils ne peut que nous être donné par pure grâce et par ceux-là mêmes, le Père et le Fils qui en sont la source dans leur amour éternel.

       AMEN


 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public