AU FIL DES HOMELIES

Photos

LA LOI ET L'ESPRIT

Ga 5, 13-25 ; Jn 16, 12-15

Mercredi de la septième semaine du Pâques – A

(8 juin 2011)

Homélie du Frère Christophe LEBLANC

Joie, bonté, douceur, confiance …

 

N

ous avons lu un texte un peu étrange, le texte de saint Paul un peu difficile qui est tiré de l'épître aux Galates. Peut-être avez-vous eu l'esprit attiré par deux ou trois phrases parce qu'elles sont assez percutantes et assez fortes à entendre : "La chair convoite contre l'esprit et l'esprit contre la chair" Evidemment, quand on entend ce genre de vocabulaire, on a tendance à fonctionner en binôme. L'esprit c'est ce qu'il y a dans le cerveau, et la chair, … c'est la chair ! En fait, que dit saint Paul ? Il dit que le corps ce n'est pas bien, et qu'il faut être comme des cerveaux sur pattes !

C'est faux. La chair et l'esprit cela ne signifie pas cela dans l'esprit de saint Paul. Nous, on fonctionne de manière dichotomique, d'un côté l'esprit et de l'autre côté la chair. On pense justement trop souvent que la religion consiste à faire abstraction du corps et de la chair, un peu comme si nous étions de purs esprits, évanescents et que nous serions au-dessus des autres, de la vie. En fait, même aller en pèlerinage à Rome, c'est oublier notre corps et c'est être de purs esprits. Or, vous l'avez expérimenté, aller à Rome, c'est sentir son corps. On marche, on a faim, on a soif, les rencontres sont trop longues, les bus sont fatigants, on a du mal à s'endormir le soir, on se réveille trop tôt, on ne dort pas, etc … Le corps fait partie de nous-même et de toute démarche religieuse.

Vous avez encore entendu, toujours dans cette même parole de saint Paul, qu'on aurait tendance aussi à opposer deux choses : la liberté et la loi. Si on faisait un sondage entre vous tout à l'heure et qu'on vous demande ce que c'est que la loi et ce que c'est que la liberté, la loi, c'est ce qui oblige à faire des choses qu'on n'a pas envie de faire, et la liberté, c'est enfin, faire tout ce qu'on veut ! Là aussi si on regarde bien le texte, saint Paul ne dit pas exactement cela. Je reviens sur ces deux antagonismes, chair et esprit d'une part, et liberté et loi. Vous avez entendu dans la lecture, quels sont les fruits de la chair : "Fornication, impureté, débauche, idolâtrie, magie, emportement, dissension, scission" . En fait, dans tous ces mots, ce qui revient c'est le fait de se laisser gouverner et posséder par quelque chose qui m'oblige à aller là où je ne voudrais pas aller. Cela fonctionne à la fois pour la chair mais aussi pour l'âme, pour l'esprit. "Emportement, dispute, dissension, scission". La coupure n'est pas entre esprit et chair telle que vous l'entendez généralement, mais plutôt dans le sens où d'un côté il y a des situations et des comportements dans lesquels j'essaie en quelque sorte d'avoir la main mise sur les autres, exercer une sorte de toute puissance sur les autres. Vous le savez déjà à votre âge, que ce soit dans le réseau des copains et des copines, nous sommes tous tentés à un moment donné de vouloir prendre le pas sur les autres afin de les obliger à faire ce que nous voulons qu'ils fassent.

Et ensuite, quel est le fruit de l'Esprit ? C'est "la charité, la joie, la paix, la serviabilité, la bonté, la confiance dans les autres, la douceur, la maîtrise de soi". En fait, quand on oppose la loi à l'esprit, on fait une grosse erreur et on a tendance à le faire d'autant plus en cette semaine quand on se préparer à la Pentecôte. Très souvent, il est facile de dire : d'un côté il y a le judaïsme, qui est attentif à la loi, les juifs sont comme dans un carcan par toutes les lois qu'ils doivent suivre, et puis nous, chrétiens, on est libéré, c'est le top, c'est l'Esprit, on fait ce qu'on veut, il n'y a aucun souci. Or, ce n'est pas vrai. En fait, saint Paul articule, il rend intelligible, compréhensible, le lien entre la loi et la liberté. Ce qu'il dit dans ce passage, c'est que la Loi est une limite à ne pas dépasser. Et vous avez peut-être en tête quelques passages des dix commandements : ne pas, ne pas, ne pas, ne pas tuer, ne pas voler. Ce que nous donne la loi ce sont des limites qu'il faut respecter. Il faut qu'il y ait une loi, c'est fondamental. Mais ce que nous dit saint Paul, c'est que si l'on s'arrête là on ne va pas très loin. On évite déjà les problèmes, on évite de se tuer les uns les autres, on évite de se voler les uns les autres, mais c'est par défaut, ce sont des limites fondamentales, mais en même temps elles ne permettront pas la construction d'une relation. Imaginez-vous dans la cour d'école à ne vivre que sous la mouvance de la loi. En fait, vous n'allez jamais vous rencontrer, vous serez presque comme des zombies.

Or, saint Paul dit que l'Esprit c'est ce qui va permettre d'animer l'homme et de lui donner les moyens à la fois de vivre la loi et en même temps de la dépasser pour la construction d'un corps, c'est-à-dire un groupe. Là, il parle à des Galates qui se rencontrent, qui prient ensemble, on pourrait dire la même chose pour une classe de troisième du Sacré Cœur, on peut dire la même chose pour une paroisse, pour une famille ou pour un groupe d'amis. Il y a à la fois la loi qui permet de poser les fondements des limites de ce que nous ne pouvons pas faire entre nous, et en même temps, il y a l'Esprit qui est articulé à cette loi et qui vous donnera justement cette inventivité, cette imagination pour construire des relations les uns avec les autres.

Voilà ce que nous dit saint Paul à quelques jours de la célébration de la Pentecôte. Et moi, c'est ma prière en tant que frère pour chacun d'entre vous pour que vous puissiez à la fois, non pas scrupuleux, mais au moins attentifs à l'importance des lois nécessaires pour régir la vie, et en même temps que vous sachiez la dépasser pour vivre dans une certaine inventivité. Je le sais très bien, généralement, la loi, vous la laissez de côté et vous préférez vivre dans la liberté. Mais j'ai une deuxième prière, c'est que vous puissiez mettre cette inventivité et votre imagination que vous avez pour détourner la loi scolaire et les autres, non pas pour détourner la loi, mais pour vraiment vous aimer les uns les autres et pour construire une véritable communauté d'amitié et d'amour.

 

AMEN

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public