AU FIL DES HOMELIES

Photos

JE VOUS ENVERRAI L'ESPRIT DE VÉRITÉ

1 Jn 5, 1-12 ; Jn 16, 12-15

Vendredi de la septième semaine de Pâques – A

(5 juin 1981)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

J

 

e vous enverrai l'Esprit de Vérité, et Lui, vous conduira vers la Vérité tout entière. Ce n'est pas de Lui-même qu'Il parlera, mais c'est de mon propre bien qu'Il vous donnera. " Frères et sœurs, cette page de l'évangile que nous venons de lire, est très importante. Et je crois pour une double raison : une raison négative et une raison positive. La raison négative, c'est celle-ci, l'Esprit Saint ne parlera pas de Lui-même, mais Il nous révélera ce qui vient du Fils, car Il prendra ce bien commun qui est entre le Père et le Fils, et c'est cela même qu'Il nous livrera. Dans un temps où nous avons à subir les assauts de gens d'Église ou pas qui se prétendent, parfois un peu exclusivement, chargés d'une mission prophétique, de parler dans l'Esprit, il est bon que nous ayons un certain discernement. C'est pour cela, je crois, que cette parole est si importante. Tout ce que nous dit l'Esprit et qui n'est pas "du bien du Christ", de ce que le Christ nous a annoncé par l'évangile, tout cela n'est pas de l'Esprit. Tout cela est faussement prophétique. C'est très important, pour nous, de savoir que l'Esprit ne peut pas nous livrer autre chose que ce dont le Christ a témoigné à travers sa vie, à travers son enseignement, à travers son évangile, à travers sa mort, à travers sa Résurrection. Tout ce qui ne renvoie pas à cela, ne vient pas de l'Esprit.

La deuxième raison pour laquelle cette page est importante, est une raison positive. C'est que, ce que l'Esprit nous enseigne nous enseigne, c'est Jésus Lui-même, vivant, exalté dans la gloire, auprès de son Père. Et cela, c'est une grande chance. Je n'hésiterai pas à dire qu'en cela, nous sommes plus heureux que les apôtres ou les contemporains de Jésus, parce que, lorsque les contemporains de Jésus accueillaient Jésus, ils pouvaient croire que c'était d'abord, parce qu'ils l'avaient vu, parce qu'ils l'avaient connu, à cause de l'impression qu'ils avaient de Lui, comme si leur démarche de conversion pouvait provenir de leur propre jugement ou de leur propre pensée, ou de leur propre effort.

En réalité, maintenant, cette ambiguïté n'existe plus. Si nous recevons le Christ, c'est par l'Esprit. Si nous recevons son corps et son sang, c'est parce que, dans la prière du canon, nous invoquons l'Esprit pour qu'Il descende sur ces dons et qu'Il prenne de ce bien qui est le corps du Christ Ressuscité, et qu'Il fasse que ce pain devienne vraiment ce bien le véritable corps du Christ livré pour nous Si nous lisons les Écritures, dans l'Esprit, c'est parce que, désormais à travers ces Écritures, c'est le Christ vivant Lui-même, et non je ne sais quelle idée du Christ, qui nous est manifesté. Si nous prions le Christ, dans l'Esprit, c'est au Christ, en personne, que nous nous adressons, et non je ne sais à quel souvenir ou à quelle imagination que nous nous serions fabriquée dans notre cœur ou dans notre affectivité, ou dans notre propre esprit.

Le rôle de l'Esprit, c'est de nous livrer Jésus-Christ vivant, Jésus-Christ réel, Jésus-Christ en personne Et il n'y a que Lui qui peut le faire. Certes, ce don du Christ par l'Esprit, s'accomplit à travers ce corps de l'Église, à travers tous les ministères que le Christ a voulu pour cette Église, à travers tous les charismes que l'Esprit ne cesse de susciter dans cette Église. Mais, ce qui est extraordinaire, et c'est cela la grâce, c'est que nous recevons Dieu par Dieu Lui-même.

Frères et sœurs, au moment où nous nous préparons à célébrer la fête de la Pentecôte, demandons vraiment au Seigneur de la gloire qu'Il ouvre notre cœur pour que, précisément, nous l'accueillions par l'Esprit et dans l'Esprit.

 

AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public