AU FIL DES HOMELIES

Photos

LA VÉRITÉ TOUT ENTIÈRE

1 Jn 5, 1-12 ; Jn 16, 12-15

Vendredi de la septième semaine de Pâques – C

(5 juin 1992)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

C

e bref passage de l'évangile n'est pas sans poser des questions fort difficiles et qui, de fait, ont agité l'Église pendant son histoire et agitent encore un certain nombre d'esprits. Jésus dit en effet : "J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter à présent. Quand Il viendra, l'Esprit qui est Esprit de vérité, Il vous introduira dans la vérité tout entière !"

Si on prend ces paroles au pied de la lettre, on est en droit d'attendre une révélation nouvelle qui serait la révélation de l'Esprit, succédant à la révéla­tion du Christ celle de l'évangile du Nouveau Testa­ment. Et au cours de l'histoire de l'Église, bon nombre de spirituels, de charismatiques, voire de prophètes ont prétendu détenir cette révélation nouvelle, celle de l'Esprit qui viendrait compléter celle du Christ ou lui succéder voire la remplacer. Ce serait alors le règne de l'Esprit qui devrait remplacer le règne du Christ, entendez le règne des spirituels remplaçant les struc­tures hiérarchiques de l'Église. Car, bien entendu, chacun interprétait ces paroles dans le sens de ses propres pentes et c'était une occasion rêvée pour re­mettre en question la hiérarchie de l'Église, le dogme officiel au nom d'une nouvelle révélation de l'Esprit. Aujourd'hui encore, bien des personnes recherchent une sorte de révélation ésotérique qui serait réservée à quelques-uns. Alors on ne parle plus de l'Esprit Saint, quelquefois on l'attribue à des apparitions de la vierge Marie, d'autres fois on les attribue à je ne sais quelle tradition ésotérique qui se serait transmise depuis le Christ Ressuscité qui aurait, après sa Résurrection, donné des enseignements différents de ceux qu'Il avait donnés avant. Mais l'orientation est toujours la même, c'est de ne pas se satisfaire de l'évangile, de ne pas se contenter de la Parole du Christ, pour chercher des suppléments, des compléments, des choses qui satisferaient davantage la sensibilité du moment, des choses qui corrigeraient ce qui nous semble trop dur à avaler dans la Révélation telle qu'elle est.

Alors il faut lire cette page de l'évangile jus­qu'au bout parce que si Jésus nous dit que "l'Esprit de vérité nous conduira à la vérité tout entière", Il ajoute aussitôt : "Il ne parlera pas de Lui-même. Tout ce qu'Il a entendu, Il le dira. Il Me glorifiera car c'est de mon bien qu'Il prendra pour vous en faire part !" le rôle de l'Esprit n'est donc pas de se substituer au Christ ou de substituer une révélation nouvelle à celle que le Christ nous a apportée, mais c'est de nous dire, de nous redire les paroles du Christ, de nous les dire à un certain degré d'intensité, à un certain degré d'inti­mité, à un certain degré de profondeur qui nous per­mette de comprendre le sens, de saisir le suc de la parole du Christ. Il faut que guidés par l'Esprit, nous ne cessions de ruminer cette parole de l'évangile en nous-mêmes, afin de pouvoir parvenir à son secret profond et non pas d'y ajouter des compléments qui nous arrangeraient, qui correspondraient davantage à nos désirs ou à nos besoins prétendus. "C'est de mon bien qu'Il recevra et dont Il vous fera part !"

Jésus va encore plus loin. Il dit que Lui-même ne parle pas de sa propre autorité mais que ce qu'Il dit c'est la parole même du Père et que, par conséquent, la révélation même de l'évangile est en continuité organique avec la révélation depuis l'origine. Il n'y a pas une première idée de Dieu qui serait celle que le Père aurait révélée dans l'Ancien Testament, puis une autre idée de Dieu qui nous serait venue par Jésus et une troisième par le saint Esprit. En effet Jésus conti­nue : "Tout ce qu'a le Père est à Moi. Voilà pourquoi Je vous dis que c'est de mon bien que l'Esprit vous le révélera". L'Esprit vous révélera de mon bien c'est-à-dire du Bien du Père, parce que tout ce que j'ai est au Père. Ainsi Jésus affirme avec beaucoup de force l'unité à la fois de la pensée de Dieu Père, Fils et Es­prit, l'unité de l'action de Dieu Père, Fils et Esprit, et très particulièrement l'unité de la Révélation telle que Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu l'Esprit nous l'ont progressivement fait connaître.

Il n'y a donc pas à chercher des nouveautés. Il y a à creuser en profondeur la Parole de Jésus, Lui-même Parole du Père. Et c'est en allant jusqu'au cœur de ces paroles très simples de l'évangile que nous trouverons la vérité tout entière. Ce n'est pas je ne sais quel prophète qui s'élèverait ici ou là, ce n'est pas Nostradamus, c'est la Parole de l'évangile telle qu'elle est. Alors lisons l'évangile, ruminons cet évangile. Laissons nous conduire par l'Esprit jusqu'au cœur de cet évangile et nous entrerons dans la vérité tout en­tière du Père, du Fils et de l'Esprit.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public