AU FIL DES HOMELIES

Photos

LES TROIS TÉMOINS

1 Jn 5, 1-12 ; Jn 16, 12-15

Vendredi de la septième semaine de Pâques – C

(1er juin 2001)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

 

D

ans ce texte de saint Jean, Jésus parle de l'œuvre que doit accomplir l'Esprit dans l'Église, mais les disciples n'ont pas encore l'intelligence de cette œuvre. Ils ont vu, mais ils ne croient pas encore. Ils ont connu les événements que Jésus leur a partagé, mais ils n'en ont pas encore l'in­telligence. La promesse que Jésus fait solennellement au moment où Il s'avance vers sa mort, c'est précisé­ment de promettre que l'Esprit donnera véritablement l'intelligence de ce que Jésus a été et a fait pour nous et parmi nous.

C'est le sens de la fête de la Pentecôte. Cette fête n'est pas simplement le fait que l'Église doit maintenant se débrouiller toute seule, mais c'est le fait que recevant l'Esprit de Jésus, est assuré l'accomplis­sement et la continuité de ce que Jésus a fait. Jésus a accompli le salut pour les hommes, et le dernier geste pour accomplir ce salut c'est d'envoyer l'Esprit pour que l'Esprit éveille le cœur de tout homme à la foi et à l'accueil du salut. C'est pourquoi, lorsque nous lisions tout à l'heure que Jean, dans son épître affirme qu'il y a trois témoins, qu'ils sont trois à témoigner, l'Esprit, l'eau et le sang, les trois témoins ne sont pas du même ordre. L'eau et le sang qu'il s'agisse de l'eau qui a coulé du côté du Christ avec le sang, ou bien qu'il s'agisse de l'eau du baptême dans lequel Il a été bap­tisé et du sang qu'Il a versé sur la croix, incluant ainsi tout le témoignage de la vie terrestre de Jésus, l'eau et le sang sont des témoins du côté visible, du côté de ce que Jésus a fait. Mais l'Esprit est un témoin du côté invisible, Il est celui qui fait comprendre ce que Jésus a fait. Il y a deux manières d'être témoin : il y a la preuve matérielle, mais il y a aussi le témoin qui voit, qui explique et qui comprend. Quand on est chrétien, nous ne sommes pas simplement des croyants qui adhèrent à des preuves visibles, nous ne sommes pas chrétiens uniquement par l'eau et par le sang, nous ne sommes pas chrétiens uniquement par l'évènement Jésus-Christ, nous sommes chrétiens parce que nous avons reçu l'Esprit. D'où l'importance de la fête de la Pentecôte, elle n'est pas simplement une conclusion du temps pascal, elle est ce qui ouvre le cœur des croyants à l'intelligence de la Pâque et du salut.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public