AU FIL DES HOMELIES

Photos

 SUR TES LÈVRES ET DANS TON CŒUR

Rm 10, 4-10 ; Jn 10, 11-18

(12 mai 1985???)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

Proclamer la Parole

C

 

e très beau passage de l'épître aux Romains est peut-être l'un des moments les plus forts de tout le texte de cette épître. La communauté de Rome à laquelle s'adresse Paul était composée à la fois de païens et de juifs et il essaie d'expliquer pourquoi la plupart de leurs coreligionnaires juifs ne sont pas entrés dans la Nouvelle Alliance, fondée, scellée par la mort et la résurrection de Jésus. Paul reconnaît, car il sait bien comment vivent les juifs soit à Rome, soit en Judée, soit partout dans le monde, que les juifs sont remplis d'un grand zèle pour Dieu, mais il ajoute : "Ce zèle n'est pas éclairé." Donc, dans le texte que nous avons entendu c'est la méditation la plus extraordinaire qui soit sur le sens de la grâce du Christ, car Paul aussi était rempli de zèle. Lui aussi avait beaucoup de zèle pour la Loi. Il allait jusqu'à persécuter les chrétiens et faire des cam­pagnes d'arrestation à Damas. Et lui-même, par grâce, a été choisi, lui qui était un pharisien zélé, jaloux, observateur de la Loi, pour être un témoin de cette Nouvelle Alliance que le Christ avait fondée pour Israël et pour les païens, et que lui, Paul, méconnaissait auparavant.

Par conséquent, on imagine toute la force personnelle et spirituelle qui est derrière le texte que nous avons entendu tout à l'heure. Au fond, Paul se demande : pourquoi la plupart de mes coreligionnaires n'ont pas eu la même démarche que la mienne. A ce moment-là Paul remarque : "Ils sont remplis d'un grand zèle pour Dieu, mais c'est un zèle mal éclairé car ils ne voient pas jusqu'où va la Loi." Et alors il affirme "la fin de la Loi" c'est-à-dire le but de la Loi, le but vers lequel elle tend : "c'est le Christ pour la justification de tout croyant." Pourquoi y avait-il une Loi de Moïse ? C'était pour arriver au Christ, c'est que pour tout croyant qui croit au Christ puisse être justifié c'est-à-dire rétabli dans l'amitié de Dieu.

Et Paul démontre cela d'une façon étonnante. Qu'est-ce que la Loi ? Moïse en a parlé en disant: "En accomplissant la Loi, l'homme vivra par elle." La Loi suppose l'effort de l'homme qui s'en va à la rencontre de son Dieu, grâce aux préceptes de la Loi qui sont les moyens que Dieu lui a donnés pour s'avancer vers Lui. Mais encore faut-il que, pour s'avancer vers Dieu, on obéisse, effectivement, aux préceptes de la Loi, qu'on mène une vie parfaitement pure, juste et irréprochable. Mais dit Paul, il y a une autre parole qui concerne l'amitié divine née de la foi : "Ne dis pas dans ton cœur :"Qui montera au ciel ?" Ne dis pas : "Qui descendra dans l'abîme ?" car la Parole est tout près de toi, sur tes lèvres et dans ton cœur !" C'est une parole du Deutéronome, c'est une parole tirée de la Loi, mais elle parle de l'amitié divine que nous donne le Christ. Pourquoi ? C'est un raisonnement qui nous paraît bizarre mais qui est très suggestif et très instructif sur notre propre vie avec Dieu.

"Ne dis pas : "Qui montera au ciel ?" Quand on est chrétien, on ne va pas chercher le Christ au ciel pour le ramener à soi. "Ne dis pas non plus : "Qui descendra dans l'abîme ?" saint Paul commente. Quand on est chrétien, on ne va pas chercher le Christ pour le sortir du séjour des morts et pour se l'approprier. Mais "la Parole est près de toi, sur tes lèvres et dans ton cœur !" C'est une proclamation de la Résurrection du Christ car, à partir du moment où le Christ est ressuscité, ce n'est pas l'homme qui va à la rencontre de Dieu ou à la conquête de sa justice ou de son amitié ou de ses bons rapports avec Dieu, mais la Parole qui est le Christ Ressuscité est près de toi, sur tes lèvres et dans ton cœur. Il n'y a pas de plus belle proclamation de la Résurrection.

Qu'est-ce que le peuple des croyants ? Qu'est-ce que l'Église que nous formons ? C'est le peuple qui le Christ Ressuscité, Parole de Dieu, sur ses lèvres et dans son cœur. Pas simplement sur les lèvres, car alors nous serions des perroquets, mais "sur tes lèvres et dans ton cœur", c'est-à-dire totalement envahi par la présence du Christ Ressuscité.

Qu'a donc apporté la Résurrection du Christ ? Elle a apporté une présence nouvelle que l'homme n'a plus à conquérir, mais une présence qui est donnée. Le Christ Ressuscité habite sur les lèvres et dans le cœur de chacun des baptisés. Et c'est à ce moment-là que l'on comprend que Résurrection du Christ et grâce du salut c'est tout un. Quand le Christ ressuscite, quand le Christ est ressuscité par l'amour du Père, Il est ressuscité pour devenir grâce du salut pour tout croyant. Ce ne sont pas les disciples qui sont allés le chercher hors du tombeau, c'est Lui qui est le don du Père à chaque croyant.

Et dès lors, Loi et foi sont complètement bouleversées ou inversées dans leur rapport. La Loi pouvait encore passer comme une "conquête" de l'amour de Dieu par la vertu ou par les qualités ou par les efforts de l'homme. Mais la justification par la foi ne peut plus être aucunement de cette sorte. Elle est le Christ Ressuscité qui est fait don. Ce n'est plus nous qui allons le chercher. C'est Lui qui est déposé "sur nos lèvres". C'est ainsi, au fond, que Paul nous raconte sa propre conversion. Quand il était sur le chemin de Damas, que s'est-il passé ? Quelque chose de tout simple. Le Christ, la Parole de Dieu est venue "sur ses lèvres et dans son cœur". Paul se rend très bien compte qu'il n'y était pour rien. Il dit : "Je ne suis pas digne d'être appelé apôtre" et pourtant, quand il a été saisi par ce don de la grâce, alors on ne peut plus annoncer rien d'autre, comme rapport possible entre Dieu et l'humanité, que ce rapport dans lequel c'est Dieu qui est donné, parce que c'est Dieu qui se donne, et qu'Il se donne comme la Parole qui est "sur nos lèvres et dans notre cœur".

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public