Imprimer

LA FÉCONDITÉ DE DIEU

1 Tm 1, 15-17 et 3,16 ; Jn 16, 22-33

Lundi de la sixième semaine de Pâques – C

(10 mai 2010)

Homélie du Frère Christophe LEBLANC

Fécondité sans limites …

 

F

rères et sœurs, c'est un véritable Credo que nous propose saint Paul dans sa première lettre à Timothée : "Elle est sûre cette parole et digne d'une entière créance. Le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs dont je suis moi, le premier".

Il est vrai frères et sœurs, avec la fête de la Pentecôte qui s'approche et l'Ascension avant, on pourrait avoir le sentiment que la grâce de Dieu qui se désincarne de plus en plus, puisque que le Christ ressuscité monte auprès du Père, et puis, il y a cette pluie de grâces qui nous est promise, on pourrait croire que la grâce de Dieu se généralise et que son principe repose sur le fait qu'il y a un contact entre la grâce et chacun d'entre nous.

Ce n'est pas faux mais la lettre de saint Paul nous rappelle que la fécondité de Dieu n'est pas simplement dans la relation que nous avons avec lui, mais aussi dans ce que nous faisons de cette grâce auprès de ceux qui nous entourent et qui est notre propre fécondité. C'est ce que nous rappelle saint Paul dans ce passage bouleversant : "Dieu s'est révélé à moi, il a montré toute sa miséricorde qu'il avait pour moi, le premier des pécheurs".

Frères et sœurs, que nous sachions nous aussi, manifester dans notre agir et dans notre cœur, toute cette patience que le Seigneur a pour nous et vis-à-vis des autres.

 

AMEN