AU FIL DES HOMELIES

Photos

EN PLEINE CLARTÉ

2 Tm 2, 8-13 ; Jn 21, 15-19

Mardi de la sixième semaine de Pâques – A

(26 mai 1981)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

J

 

usqu'ici je vous ai parlé en figure, maintenant c'est en pleine clarté que je vous parlerai." Il peut paraître étonnant que le Seigneur ait dit cela au moment même où il allait disparaître. Et pourtant, c'est sans doute, pour cela même qu'Il l'a dit. En effet, les disciples auraient pu penser que, jusque-là, ils avaient connu, ils avaient aimé le Seigneur dans la réalité de son existence dans la chair, et que par sa mort et par sa résurrection, il n'avait plus d'enracinement dans le monde que par le souvenir que ces mêmes disciples pouvaient en avoir. Que Dieu, de réalité qu'Il avait été, existant, habitant réellement parmi nous, était devenu comme une idée, un souvenir, une sorte de manière d'être, de manière d'agir, autour de laquelle, des hommes devaient se regrouper, par une décision personnelle et par un choix qu'on aurait appelé alors la foi.

Or, le Seigneur présente exactement l'inverse. Tout ce qui a été jusque-là n'était que figure. C'est maintenant, au moment même où le Christ va être crucifié, va donner sa vie pour le monde et va ressusciter qu'alors sa mission s'accomplit, non plus en figure, mais en toute clarté. Et c'est alors, parce que le Seigneur se sera manifesté en toute clarté, les disciples n'auront plus à poser de questions, parce qu'en réalité, ils seront confrontés à l'ultime réalité du salut, la seule réalité du salut qui est que le Christ est aimé infiniment, réellement de son Père et que ceci nous est manifesté, en plénitude, par sa mort et sa résurrection.

Frères et sœurs, de nos jours, peut-être plus encore qu'à d'autres époques, nous sommes sans cesse guettés par ce désir de penser qu'actuellement, ce que nous avons ce sont des figures. Or, en réalité, depuis que le Christ est mort et ressuscité, Il est plus réellement que jamais présent dans le monde, parce qu'Il a scellé, de manière définitive, concrète et claire l'amour de Dieu dans le monde. Désormais, par la résurrection du Christ, l'amour de Dieu est tangible, dans le cœur de chacun d'entre nous, au fil de chacune de nos existences. Et si nous avions, par malheur, l'envie de croire, à certains moments, qu'il ne s'agit que d'illusion humaine, ou même seulement d'une idée, à ce moment-là, nous commencerions à nier la clarté de la résurrection et la réalité de la mort du Christ.

Au cours de cette eucharistie, demandons au Seigneur qu'Il ouvre réellement notre intelligence à la réalité du salut. Pas simplement une parole qui nous rapporte le salut, mais le salut lui-même qui se manifeste en clarté dans notre vie, parce que c'est jour après jour que nous sommes transfigurés, que nous mourons avec Lui pour ressusciter avec Lui.

 

AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public