AU FIL DES HOMELIES

Photos

M'AIMES-TU ?

1 Tm 6, 13-16 ; Jn 21, 15-19

Mardi de la sixième semaine du temps pascal – A

(22 mai 1990)

Homélie du Frère Michel MORIN

 

A

vez-vous, dans votre vie chrétienne, ce sen­timent de Pierre : "Il fut peiné de ce que le Seigneur lui disait pour la troisième fois :"M'aimes-tu ?" Avez-vous, un jour ou l'autre de vo­tre vie chrétienne, été peiné de ce que le Christ vous demande si vous l'aimez ? Peut-être que non. Non, parce que écoutez-vous, dans votre vie, cette question du Christ ? Il la pose à Pierre, Il la pose à chaque dis­ciple de l'Église de Pierre que nous sommes. Et à la limite, nous ne sommes de l'Église de Pierre que si nous savons entendre cette question, pas une fois, pas deux fois, mais trois fois et plus.

Nous passons beaucoup de temps dans notre vie à dire que nous aimons Dieu, que nous voulons l'aimer et à trouver des tas d'astuces, d'équilibres, de pirouettes parfois, pour lui montrer que nous l'aimons. Est-ce que ceci ne vient pas trop souvent de nous-mêmes ? Est-ce que, dans notre vie chrétienne, nous ne voulons pas "prouver" à Dieu que nous l'aimons ? ou plus exactement nous le prouver à nous-même ? ce qui aurait l'avantage de l'auto sécurisation.

"Ce n'est pas vous qui M'avez choisi, mais c'est Moi qui vous ai choisis !" nous dit le Christ. Alors, est-ce que dans votre vie chrétienne, quoti­dienne, vous laissez au Christ le temps de vous poser cette question ? Ou plus exactement, est-ce que vous vous donnez assez de temps pour l'entendre ? Il y a une façon de se préoccuper de sa foi chrétienne qui n'est pas très chrétienne parce qu'elle est centrée sur soi-même. La foi vient du Christ et si souvent nous avons tant de peine à la vivre, c'est parce que nous ce croyons pas qu'elle vient du Christ mais qu'elle vient de nous-même. Or ce n'est pas en considération de notre cœur, mais en considération de l'amour que le Christ nous a manifesté que nous sommes et deve­nons chrétiens.

C'est cela d'ailleurs que saint Paul demande à son disciple de bien garder, le beau témoignage du Christ qu'Il a rendu sous Ponce-Pilate. "Ayant aimé les siens, Il les aima jusqu'au bout et Il leur a donné sa vie en témoignage, en beau témoignage de son amour." Et saint Paul dit à son disciple : "Garde ce beau témoignage dans ta vie, de l'amour de Jésus pour toi.

Au fond, il relativise tout ce que Timothée pourrait vouloir faire pour prouver à Dieu qu'il l'aime et il absolutise la foi chrétienne pour ce qu'elle et, le don de cette question de Dieu et du Christ : "M'aimes-tu ? M'aimes-tu plus que ceux-ci ?" Est-ce que ta vie est vraiment cette adhésion, ce consentement au beau témoignage que j'ai donné pour toi sous Ponce-Pilate, quand je suis mort et ressuscité ? Est-ce que c'est ce beau témoignage du Christ en nous qui nous préoc­cupe davantage que le nôtre, face à nous-même ou aux autres ? Est-ce que nous cherchons vraiment à ce que s'imprime au plus profond de notre cœur le té­moignage de Dieu en son amour inaltérable pour nous, ou une image plus ou moins falsifiée et égoïste de notre amour pour Lui et pour les autres ?

L'eucharistie, nous la recevons. Aujourd'hui, dans cette eucharistie, est contenue la triple question de Jésus à Pierre : "M'aimes-tu ? M'aimes-tu ? M'ai­mes-tu ?" Est-ce que, dans cette eucharistie, nous allons ressentir cette sorte de peine, non pas que le Seigneur nous pose cette question, mais que nous soyons si peu attentifs et si peu préparés à lui dire : "Tu sais tout, tu sais que je T'aime !" Il ne s'agit pas de tirer l'échelle sur nos péchés ou nos imperfections. Il suffit simplement d'adhérer, avec nos péchés et nos imperfections, à l'amour du Christ. Quant-aux péchés et aux imperfections, Pierre en avait eu sa dose quel­ques jours auparavant. Mais sa foi ne part pas de sa faiblesse, elle part de la proclamation de l'amour de Dieu pour lui et ceci devient force de sa faiblesse.

Notre vie chrétienne est bien souvent fai­blesse, limitée parce que nous la restreignons à notre propre façon de faire ou à notre propre amour de Dieu et des autres. Or ce n'est pas de cela d'abord qu'il s'agit.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public