AU FIL DES HOMELIES

Photos

TU SAIS QUE JE T'AIME

1 Tm 6, 13-16 ; Jn 21, 15-19

(10 mai 1988)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS 

Bords du lac de Tibériade au printemps 

D

ans cette page bien connue il s'agit du dernier dialogue de Jésus avec Pierre. Vous savez que ce dialogue où Jésus pose trois fois la question : "M'aimes-tu ?" correspond à cette absence de dialogue par laquelle Pierre a dit trois fois qu'il n'aimait pas son Seigneur lorsqu'il l'a renié dans la cour du grand-prêtre. Ainsi donc, au moment même où Pierre voyait le Christ Ressuscité, Pierre faisait l'expérience du pardon, c'est-à-dire de la résurrection de son amour. En même temps qu'il voyait le Christ Ressuscité, l'amour ressuscitait dans le cœur de Pierre. C'est cela qui est important pour nous.

       Nous aussi, nous sommes tous comme Pierre. Par notre péché, nous renions l'amour du Christ, et par le pardon du Christ, son amour ressuscite sans cesse en notre cœur. Mais pour Pierre c'est un peu spécial parce que Pierre est le premier parmi les disciples, la tête. Aujourd'hui, Pierre parmi nous, c'est le Pape, celui qui est à la tête du collège des évêques. Et si dans le cœur de tous les croyants, l'amour de Dieu ressuscite pour que tous aiment Dieu, dans le cœur de Pierre il ressuscite d'une certaine manière. Jésus lui pose la question : "M'aimes-tu?" Ce que Jésus veut savoir de Pierre, comme la pierre d'angle sur laquelle va être bâtie la foi de l'Église, c'est s'il L'aime. C'est étonnant, parce que d'une certaine manière ce qu'on demande au Pape c'est de confesser la foi et d'aider ses frères à confesser la foi. Par conséquent, si Jésus avait été logique, pour bien faire passer l'examen de passage à son premier pape, il aurait dû lui dire : Est-ce que tu crois correctement ? Et bien Jésus ne demande pas à Pierre s'il a une foi correcte, Il lui dit : "Est-ce que tu M'aimes ?" Jésus veut montrer par là que, pour Pierre comme pour n'importe quel chrétien, la vérité même de notre vie avec Dieu, c'est de l'aimer. L'essentiel de notre vie, pour Pierre comme pour tout chrétien, c'est d'aimer le Christ.

       Et c'est d'ailleurs pour cela, parce que Pierre aime le Christ, parce que ses successeurs aiment le Christ, parce qu'ils sont à la tête de l'Église de Rome, qu'ils président "à la charité" c'est-à-dire à l'amour fraternel. Mais vous avez peut-être remarqué la réponse de Pierre. Il ne dit pas : Oui, je t'aime. S'il avait dit : "Oui, je T'aime", je crois que tout aurait été fichu, parce qu'à ce moment-là Pierre aurait laissé entendre que lui avait la vérité dans son cœur et que lui savait ce qu'il en était de son amour, que d'une certaine manière Pierre maîtrisait son amour du Christ, en était le maître. Or Pierre répond :"Tu sais, Toi, que je T'aime !" Autrement dit, il dit au Christ : "Si je T'aime, il n'y a que Toi qui le sais car c'est Toi seul qui en es la source et c'est Toi seul qui connais la vérité de mon amour dans mon cœur, moi-même je ne peux pas l'affirmer aussi nettement." Le secret de l'amour qui est dans le cœur de Pierre appartient au Christ Ressuscité.

       Et cela est quelque chose de très important pour nous aussi. Si nous croyons que nous aimons le Christ, simplement à partir de nos propres certitudes, de nos propres efforts, nous nous trompons. Si nous croyons que l'amour de Dieu est une performance parmi d'autres, du point de vue de la vie humaine, nous ne sommes pas encore dans l'amour du Christ. Par contre, si nous vivons de l'amour du Christ en sachant que, de toute façon, il n'y a que Lui, le Seigneur, qui connaît le fond de notre cœur, il n'y a que Lui qui peut faire naître, grandir et ressusciter l'amour au fond de notre cœur, alors nous sommes vraiment dans la vérité.

       Et c'est le rôle de Pierre. Le rôle de Pierre dans l'Église, c'est de dire à chacun d'entre nous : "Regardez ! Vous n'êtes pas les maîtres de votre vie. La vérité de l'amour qui est dans votre cœur, c'est le Christ seul qui la connaît. Notre vie ne nous appartient pas, notre amour ne nous appartient pas. Il appartient au Christ qui, seul, en connaît l'histoire, la source et le secret."

       Alors au moment où nous préparons à célébrer la fête de l'Ascension, du mystère du Christ qui devient Seigneur de toute son Église, de tous les croyants, de toute l'humanité, nous demanderons au Seigneur qu'il mette dans notre cœur le même réflexe que celui de Pierre. Que nous sachions que notre amour de Dieu, ce n'est pas nous qui en sommes d'abord les maîtres, c'est Jésus qui l'a mis dans notre cœur parce qu'Il nous a pardonné, parce qu'Il est mort et ressuscité pour nous, et parce qu'Il veut que, par cet amour, nous lui appartenions totalement.

       AMEN


 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public