AU FIL DES HOMELIES

Photos

DES MINISTRES POUR LE TEMPS DE L'ABSENCE

1 Tm 6, 13-16 ; Jn 21, 15-19

Mardi de la sixième semaine de Pâques – B

(10 mai 1994)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

N

ous approchons de la fête de l'Ascension c'est-à-dire de la glorification du Christ mais aussi du temps de l'absence du Christ qui quitte ce monde et retourne à son Père. Ce temps de l'absence est aussi celui pendant lequel le Christ nous donne un certain nombre de viatiques pour vivre en son absence, pour pouvoir traverser ce temps de dé­sert qui nous conduira à l'apparition du "bienheureux Jésus-Christ" dont nous parlait saint Paul.

Ces viatiques ce sont d'abord l'eucharistie, ce pain qui est le signe et la présence réelle du corps du Christ. C'est aussi l'Esprit saint qui vient à l'intérieur de nous-mêmes faire de nous d'autres christs. C'est enfin l'Église, c'est-à-dire nous-mêmes qui, devenus d'autres christs, par la présence de l'Esprit, continuons cette présence du Christ au moment même de son absence.

Et dans l'Église que nous constituons tous, car nous sommes tous ensemble, corps du Christ, mem­bres du Christ, présence du Christ, dans cette Église, il y a les ministres que Jésus a choisis, les apôtres, Pierre, les successeurs des apôtres, le successeur de Pierre, les collaborateurs des successeurs des apôtres, le Pape, les évêques, les prêtres, les diacres. Ces mi­nistres font partie de ce viatique pour le temps de l'absence.

Pendant que le Christ n'est pas visiblement accessible au monde, pendant que le Christ retourné auprès du Père nous "échappe", nous sommes le Christ, mais nous avons besoin aussi, vous et moi, nous tous qui sommes l'Église, qu'au milieu de cette Église qui est le corps et la présence du Christ, soit manifesté ce rôle de guide, de pasteur de chef que le Christ exerce à l'égard de son Église qui est son corps. Pour que nous soyons vraiment Jésus-Christ, vous et moi, il faut qu'il y ait parmi nous certains qui Le re­présentent, qui, tout à la fois, soient une image, une représentation qui rendent présent le Christ au milieu de son Église. Pour que l'Église soit le corps du Christ, il faut qu'il y ait la tête. La tête est dans les cieux, mais il faut qu'un substitut de cette tête soit visible sur cette terre pour que nous puissions remplir pleinement notre rôle d'Église.

C'est pour cela que nous venons de lire cet évangile à la veille de l'Ascension. "Pierre, M'aimes-tu ?" - "Seigneur, Tu sais que je T'aime !" - "Sois le pasteur le pasteur de mon troupeau, le pasteur de mes agneaux, le pasteur de mes brebis".

Pierre pasteur, le successeur de Pierre pasteur, les apôtres entourant Pierre, pasteurs les successeurs des apôtres entourant le successeur de Pierre, pas­teurs. Tous ces pasteurs ne sont tels que comme ima­ges, comme représentations du Pasteur unique qui est le Christ. Il n'y a qu'une seule tête dans l'Église et c'est Jésus-Christ. Mais certains hommes, non pas parce qu'ils seraient plus proches de Jésus-Christ mais parce qu'ils sont gratuitement choisis pour cette fonction, ce ministère, certains hommes représentent le Christ-tête au milieu du corps du Christ qu'est l'Église.

C'est cela le ministère, c'est cela le sacerdoce, c'est cela la fonction ministérielle du diacre. Etre cha­cun pour sa part et selon cet agencement que le Christ a voulu de la hiérarchie dans l'Église, être ainsi les représentants du Christ-tête en ce temps où l'absence du Christ fait que nous ne le voyons pas de nos yeux comme les apôtres ont pu voir, toucher, entendre, saisir le Christ. Alors dans toute la vie de l'Église, dans toute notre vie, dans toute la vie du monde, dans tout ce temps de l'absence du Christ, les ministres jouent humblement, à leur place, ce rôle d'être comme des miroirs réfléchissant quelque chose de la présence absente de la tête qui est Jésus-Christ.

Sachons reconnaître dans les ministres de Jé­sus ce rôle irremplaçable de manifester au cœur de l'Église le Christ, qui en est la tête, qui en est le chef, qui en est le pasteur, qui en est la raison d'être, qui en est le guide, Celui qui les unit à Lui pour que l'Église, c'est-à-dire nous-mêmes, nous parvenions au-delà de ce temps de l'absence à la présence du Royaume.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public