AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE FACE À FACE AVEC JÉSUS

1 Tm 6, 13-16 ; Jn 21, 15-19

Mardi de la sixième semaine du temps pascal – A

(7 mai 2002)

Homélie du Frère Christophe LEBLANC

 

Y

a-t-il meilleur moyen, meilleure méthode pour apprendre à connaître quelqu'un que de partager sa vie avec lui, de le suivre partout, de le regarder, de la contempler, de marcher sur les chemins, de peiner sous le soleil, de partager le même repas, de partager la même hôtellerie, les mêmes sou­cis, les mêmes risques, les mêmes joies ? Je crois que c'est ce que les apôtres ont vécu, proches du Christ. Y a-t-il meilleur moyen pour connaître quelqu'un qu'un bon repas partagé ensemble, face à face, quand on laisse aller la discussion et les propos de table sur tout et sur rien, et qui révèlent tant de choses sur nous-mêmes ? Je crois que peu de personnes ont pu à ce point voir le visage du Christ et vivre dans ce face à face. Peu de personnes si ce n'est les apôtres, et en particulier, saint Pierre et saint Jean. Pour ce qui est de saint Pierre, ce face à face constant avec le Christ a certainement nourri son impétuosité et lui a donné cette capacité a toujours vouloir relever tous les défis, même si quand il était au pied du mur, il ne s'est pas révélé capable.

Ce face à face, nous le désirons tous, Moïse lui-même le désirait quand il disait qu'il voulait voir la face de Dieu, et pourtant, paradoxalement, après ce dialogue entre Pierre et Jésus, où Jésus peut être as­suré de ce que Pierre l'aime, nous aurions attendu qu'il lui dise : c'est très bien, tu seras toujours avec moi, or Jésus lui donne cette réponse paradoxale et difficile : "Suis-Moi" ! Chose étrange, quand on a dit à quel­qu'un qu'on l'aime, qu'il nous réponde par ces mots : suis-moi. Cela veut dire, Seigneur que je ne verrai plus ton visage, mais que je te verrai de dos, cela veut dire que je vais te suivre, je ne verrai plus tes yeux, ton regard, ce que tu veux me dire, peut-être qu'à la rigueur, je serai à côté de toi. Veux-tu donc me refu­ser ce face à face, veux-tu donc refuser ce regard que tu m'as donné au cours de toutes ces années ? Ce que propose le Christ à Pierre est quelque chose de très important, à la fois pour la vie d'un couple, par exem­ple, même pour notre vie de prière. Dans la vie d'un couple, quand on commence à s'aimer, la tendance est générale, qui est de se fondre et de se perdre dans les yeux de l'autre, d'une certaine manière, le monde n'existe plus, les autres n'existent plus, et le risque est dans cette contemplation face à face, les yeux dans les yeux, de prendre plus plaisir à regarder ses propres yeux et son propre soi dans les yeux de l'autre que de rechercher véritablement le regard de l'autre en se servant de l'autre comme miroir.

De même, dans la vie de prière, nous avons peut-être tendance parfois dans ce face à face désiré et recherché, de ne pas rechercher tellement la face de Dieu que notre propre vie, ce que nous sommes, nos propres soucis, et de nous délecter de la manière dont nous pensons que Dieu nous regarde. Aussi je crois que ces mots que Jésus dit à Pierre sont des mots vraiment salutaires. Cette phrase, suis-moi, qui va permettre à Pierre de sortir de ce cocon, de ce face à face qu'il recherche, pour apprendre en vérité à regar­der le monde avec les yeux de Dieu. Car je crois que le plus grand désir que Dieu a pour nous, pas néces­sairement de nous garder dans ce face à face, mais de nous apprendre au contraire à regarder le monde, re­garder les autres, à regarder l'univers comme Lui les regarde. Dans cette attitude, d'être à côté de Dieu, dans cette attitude qui est d'être derrière, nous est donnée la possibilité de regarder dans la même direc­tion que Dieu, de contempler ce monde qu'il a créé bon et de contempler tous ceux qui nous entourent avec ce regard d'amour.

Frères et sœurs, peut-être avons-nous à rendre grâces plutôt qu'à pleurer et à gémir quand nous avons l'impression que le regard de Dieu se détourne de nous, quand le regard de Dieu semble se détourner de nous, c'est pour nous aider à regarder le monde tel que Dieu le regarde.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public