AU FIL DES HOMELIES

SUIVRE ET DEMEURER

2 Tm 2, 8-13 ; Jn 21, 20-25

Mercredi de la sixième semaine de Pâques – B

(8 mai 1991)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

S

i je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ! Toi, suis-Moi !"

Cette dernière page de l'évangile de saint Jean est tout à la fois la présentation johannique de l'Ascension et de ce temps de l'Église qui sépare l'Ascension du Christ du moment où Il viendra. Ces paroles définissant d'une part le rôle de Pierre et d'au­tre part le destin de Jean, dessinent par là-même ce qu'est la raison d'être de l'Église. L'Église est tout à la fois celle qui suit le Christ et celle qui demeure jus­qu'à ce qu'Il vienne. Au niveau des images, cela peut sembler contradictoire, mais les images ne sont que des images et elles cherchent à nous introduire dans un mystère plus profond où ces contradictions appa­rentes ne sont plus des contradictions.

L'Église est tout à la fois, comme Pierre, celle qui suit son Seigneur. Et nous devons suivre le Sei­gneur à travers sa Pâque qui devient notre Pâque, à travers toutes les morts et les épreuves qui nous font participer à sa Passion et à sa mort, mais qui nous conduisent à notre résurrection comme Lui-même est entré dans la vie par sa résurrection et retourné auprès du Père comme nous-mêmes nous serons introduits dans le, Royaume. Suivre le Christ c'est réactualiser, c'est renouveler, c'est rendre présent, en notre vie, dans tous les événements, ce qu'a été le mystère du Christ. Et ainsi nous marchons, mettant nos pas dans ses pas, unissant notre cœur et notre vie à son cœur et à sa vie, de telle sorte que s'imprègne en nous la configuration, la similitude, la ressemblance du Christ. Dans la démultiplication de nos innombrables personnes, l'Église renouvelle ce mystère unique de Jésus qui est notre mystère, car nous devons lui deve­nir semblables dans sa mort afin de lui être configurés par sa résurrection. "Suis-Moi !" C'est le premier ver­sant du mystère de l'Église.

Mais en même temps l'Église est comme Jean celle qui demeure jusqu'à ce que Jésus vienne. L'Église demeure c'est-à-dire nous demeurons dans ce monde déjà fragile, ce monde qui va vers sa perte, ce monde qui n'est pas dans un déclin sans appel car il est soulevé par l'attente. Ce monde qui attend la venue du Christ, qui attend le retour de Jésus pour qu'Il ac­complisse dans l'éternité ce que cet univers caduc a de fragile et de dérisoire. Nous marchons à la fois ceux qui marchent avec le Christ pour renouveler en nous son mystère et ceux qui attendent dans la patience, dans l'espérance, dans la tension, dans la douce stabi­lité qui est tout entière tournée vers ce moment où le Christ reviendra.

C'est pourquoi nous sommes à la fois d'ici et d'ailleurs. L'Église est de ce monde et déjà du monde nouveau. L'Église participe déjà à l'univers de la ré­surrection finale et pourtant elle est encore dans cet univers qui, peu à peu, s'use au fil de l'histoire. Nous sommes à la fois la réalisation de l'image de Jean et la réalisation de l'image de Pierre. Nous sommes à la fois ceux qui sont déjà passés dans l'autre univers et ceux qui encore sont dans cet univers, dans l'attente persévérante du retour du Christ.

A la veille de l'Ascension, pénétrons-nous de ce mystère de l'Église qui est bien le nôtre, de ce mystère de patience et d'attente et en même temps de ce mystère de dynamisme et de marche en avant. Nous sommes tout à la fois Pierre et Jean parce que, pour l'un comme pour l'autre, Jésus est le tout de leur vie, Jésus est le tout de notre vie. Etre comme Pierre ceux qui suivent le Christ, c'est laisser Jésus s'emparer de tous les dynamismes de notre existence. Etre comme Jean ceux qui attendent dans la patience et dans la contemplation le retour du Christ, c'est avoir le regard entièrement captivé par Notre Seigneur. Que ce mystère nous envahisse totalement et que le Sei­gneur soit pleinement le tout de notre vie.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2017 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public