AU FIL DES HOMELIES

Photos

RÉORDONNER NOTRE PRIÈRE

Ep 3, 14-21 ; Jn 17, 20-26

Samedi de la sixième semaine de Pâques – A

(4 juin 2011)

Homélie du Frère Christophe LEBLANC

"Je vois l'église ouverte …"

J

ésus priait ainsi, les yeux levés au ciel, et il disait : je ne prie pas pour eux (en fait, les disciples), mais aussi pour ceux qui grâce à leur parole croiront en moi". Nous contemplons le Christ en train de prier. Et dans la première lecture, nous avons entendu ce texte tiré de l'épître aux Éphésiens : "C'est pourquoi je fléchis les genoux en présence du Père". Là, nous voyons l'apôtre Paul prier.

Ces deux textes se répondent parfaitement en touts points parce que comme je l'ai souligné il y a un instant, la prière du Christ ne s'adresse pas simplement à Dieu pour qu'il préserve ses disciples, mais aussi pour ceux qui écouteront les disciples. Et Paul est exactement dans ce cas-là. Paul au sens strict ne fait pas partie des apôtres mais il a bénéficié à sa manière à la fois de la manifestation du Christ, et en même temps, de la parole des apôtres. Dans cette prière de saint Paul nous trouvons d'une manière parfaite, sous la mouvance de l'Esprit, le Père qui est le créateur de l'univers, et nous avons vu Paul prier le Saint Esprit qui structure intérieurement sa prière afin qu'il y ait ce face à face qui se produise entre le Fils de Dieu et la créature.

Frères et sœurs, que ces deux textes soient pour nous l'occasion de réordonner ces temps de prière vers Dieu, à la manière de l'apôtre lui-même qui a réordonné sa prière à la suite des apôtres du Christ. Notre prière est souvent tournée vers Dieu pour lui demander telle ou telle chose, des choses qui sont tout à fait nobles et ayant de l'intérêt. Mais aujourd'hui, en ces jours qui nous séparent du don de l'Esprit, la prière de Paul qui est comme cette réponse de la prière de tout chrétien à la prière du Christ à son Père, cette prière de Paul doit nous réordonner vers le sens même de la prière. La prière, c'est de se mettre en face de Dieu, de ce Dieu qui est à la fois créateur, qui est à la fois l'Esprit, celui qui structure, et qui est à la fois le Fils, celui qui se manifeste à l'homme.

Ce temps de prière nous pourrions bien sûr l'imaginer comme fermé, comme étant un cercle fermé sur lui-même, la possibilité de rentrer dans l'intimité de Dieu et par conséquent de ne plus regarder le monde, nos frères et nos sœurs, et en même temps, le Christ dans l'évangile, est celui qui se tourne à la fois dans la plus grande intimité de son Père, et en même temps à chaque instant, n'oublie jamais de prier à la fois pour ses disciples, et pour ceux qui seront évangélisés par les disciples.

La prière n'est pas quelque chose d'extatique et d'extraordinaire, ce n'est pas quelque chose qui se fait dans des conditions abracadabrantes. D'une manière presque paradoxale, la prière est remplie de douceur et est extrêmement calme et ordonnée, elle est cet équilibre à la fois de l'intimité avec Dieu et en même temps l'ouverture vers nos frères et nos sœurs. Elle est cet équilibre parfait tourné vers le Père créateur, vers l'Esprit qui structure, et vers le Fils en qui nous mettons notre foi.

Que ce texte de Paul et cette prière du Christ soient pour nous l'occasion de réordonner notre prière dans cette simplicité vers Dieu et bers nos frères.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public