AU FIL DES HOMELIES

Photos

ILS NE SONT PAS DU MONDE

Rm 5, 1-11; Jn 17, 11-19
Vendredi après l'Ascension - (29 mai 1987)
Homélies du Frère Jean-Philippe REVEL

 

C

ette partie centrale de la dernière prière de Jésus quand Il était encore à table avec ses disciples avant de se rendre au jardin de l'agonie, cette partie centrale est essentiellement orientée sur les rapports du Christ et de ses disciples avec le monde. Par son Ascension, le Christ nous le dit : "Je quitte le monde, et Père, je viens à Toi !" Mais les disciples, eux, sont dans le monde. Ce rapport difficile avec le monde, comment pouvons-nous le décrire ?

Les disciples ne sont pas du monde. Comme le Christ, nous n'appartenons pas au monde, au sens où nous ne partageons pas les passions du monde. Nous devons être abstraits de ces passions mondaines que sont le désir du pouvoir, le désir de l'écrasement de ceux qui nous empêchent de parvenir à nos fins. Nous devons être étrangers à la haine qui est dans le monde. Mais si nous ne sommes pas "du monde", si nous n'appartenons pas spirituellement au monde, cependant nous sommes "dans le monde". A la diffé­rence du Christ qui est retourné auprès du Père, nous sommes dans le monde et Jésus dit : "Père, je ne Te prie pas de les retirer du monde !"

Non seulement Jésus ne veut pas nous retirer du monde, mais encore Il nous envoie dans le monde."Comme Tu M'as envoyé dans le monde, Moi aussi Je les envoie dans le monde !" Ce monde dont nous ne faisons pas partie, parce que l'évangile a dé­pouillé notre cœur de cette appartenance aux passions du monde, nous lui sommes envoyés. Et Jésus nous le dira par la suite, nous sommes envoyés à ce monde "afin que le monde croie". Ce monde doit lui aussi parvenir à croire en Dieu. Et c'est pour cela que nous sommes envoyés dans le monde. Mais avant que le monde croie, tout d'abord le monde va haïr les disci­ples du Christ. A cause de la Parole que le Christ nous a donnée, nous serons haïs par le monde. Etre envoyé au monde, être haï par le monde, faire tout pour que le monde croie, tel est le résumé de la mission de l'Église, de la mission des chrétiens. Ce monde auquel certains de nos frères sont confrontés avec une vio­lence dont nous n'avons pas idée, car nous sommes étonnamment préservés dans nos pays, ce monde au­quel ils sont confrontés et qui, insidieusement, jour après jour, essaie de les faire trébucher, quand il ne parvient pas tout simplement à les écraser, ce monde, ces frères comme nous, lui sont envoyés, et envoyés pour que le monde croie. Ce monde, quelle que soit sa figure, même si elle prend la figure d'un tortionnaire ou d'un délateur, même si elle prend la figure d'un persécuteur et d'un menteur, ce monde il faut qu'il croie. Et nous sommes envoyés pour qu'il croie. Nous ne sommes pas envoyés simplement pour nous pré­server du monde, pour être délivrés des attaques du monde, mais pour convertir le monde, pour faire dé­couvrir au monde le Christ que le Père lui a envoyé.

En effet, dans un autre passage de l'évangile Jésus nous dit aussi : "Le Père a tellement aimé le monde" (ce monde-là, le monde des persécuteurs) "qu'Il lui a livré son Fils !" Et c'est là le secret de cette page d'évangile. Pour que les disciples puissent être dans le monde et convertir le monde "eux qui ne sont pas du monde" et eux que le monde hait, le Christ se consacre, s'offre en sacrifice, se donne pour eux, en sacrifice, afin que, eux aussi, ses disciples soient consacrés c'est-à-dire offerts en sacrifice. C'est le mystère de l'Église, l'Église qui passe par la Pâque du Christ, l'Église qui, dans la chair de chacun de ses membres, revit la souffrance, la passion, la mort du Christ, pour ressusciter avec Lui.

Nous sommes unis, étroitement, par la foi, par le cœur, par la charité, à ceux de nos frères qui, au­jourd'hui, vivent cette passion du Christ. S'il ne nous est pas explicitement demandé de la vivre dans notre chair aujourd'hui, qu'au moins nous portions en nous, dans notre prière, dans notre amour fraternel, cette souffrance qui est la leur, afin que nous puissions les aider, par notre amour, à vivre de cet amour.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public