AU FIL DES HOMELIES

Photos

 LA RÉSURRECTION DE LA CHAIR

1 Co 15, 12-19 ; Jn 6, 16-24

(19 avril 1994)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Corinthe : splendeur déchue

L

 

e texte de saint Paul est tout à fait fondamental pour notre foi. Il met en étroite relation le mystère de la Résurrection de Jésus, mystère central de notre foi, mystère essentiel à notre salut car "si le Christ n'est pas ressuscité, notre foi est vaine". De quoi parlons-nous ? Pourquoi sommes-nous ici ? A quoi cela sert-il ? Nous ne sommes pas sauvés, nous sommes les plus malheureux des hommes) avec le mystère de notre propre résurrection. "Comment peut-il se faire qu'il y en ait parmi vous qui disent qu'il n'y a pas de résurrection des morts, car s'il n'y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n'est pas ressuscité ?"

       Un bon nombre de chrétiens hésitent devant cet aspect de notre foi : la résurrection de notre chair. Ils veulent bien croire à une certaine immortalité de l'âme, à une vie après la mort, mais une vie purement spirituelle, désincarnée leur semble largement suffisante et prétendre que ce corps de chair, ce corps matériel, ce corps terrestre sortira vivant du tombeau, cela leur semble tout à la fois impensable, incompréhensible et inutile. Inutile parce que nous sommes pétris d'un faux spiritualisme qui pense que seules comptent les valeurs de l'esprit et que la matière est un poids que l'on traîne avec soi pendant un certain temps, faute de mieux, en attendant de s'en débarrasser au moment de la mort. Inutile donc et impensable car que peut bien vouloir dire le fait que ce corps si lourd, si épais, si terrestre, si lié à tant de contingences matérielles ressuscité ?

       Comprenons bien que si notre corps n'est pas capable de ressusciter, par la puissance de Dieu certes, si la résurrection de notre chair n'a pas de sens, comme le Christ a un corps entièrement semblable au nôtre, la Résurrection du Christ n'a pas de sens non plus. Et alors le message de Pâques est un faux message et donc toute notre raison d'être, notre présence ici, toute cette foi sur laquelle nous avons construit notre vie s'effondre. Ce n'est pas du tout un supplément ad libitum de la foi chrétienne que de croire à la résurrection de la chair, ce n'est pas un à côté, ce n'est pas quelque chose de secondaire, c'est tout à fait central, c'est le mystère de notre foi en la résurrection du Christ, résurrection de sa chair bien entendu. C'est sa chair qui est morte sur la croix, c'est sa chair qui a été ensevelie, mise au tombeau, c'est sa chair qui est sortie du tombeau au matin de Pâques. S'il n'y a pas de résurrection de la chair du Christ semblable à la nôtre, alors il n'y a plus de foi chrétienne et cela implique que nous pensions, que nous croyions que cette chair si matérielle qui est la nôtre et à laquelle celle du Christ qui lui est entièrement semblable peut vivre éternellement. Nous ne sommes pas les adeptes d'une quelconque spiritualité. Le christianisme est une religion extrêmement concrète, précise, terrestre. 

       Le christianisme nous parle de la vie éternelle non seulement de nos pensées mais de notre être tout entier et de l'univers tout entier. Cette vie éternelle, c'est à la création qu'elle est promise et c'est à cela que nous croyons. Cela veut dire que, à nos yeux, la création tout entière, à commencer par notre propre corps, a une valeur immense aux yeux de Dieu puisque Dieu veut, pour notre corps, pour notre chair, pour l'univers matériel une existence éternelle, une éternelle participation à son bonheur pour tout ce qu'Il a créé. Car Dieu ne créé rien en vain. Si Dieu a créé l'univers, si Dieu nous a créés, si Dieu a créé notre chair, par amour, ce n'est pas pour rien. Ce n'est pas un épisode temporaire, ce n'est pas pour que ce monde tombe en ruines. Si Dieu a créé tout cela, et la création c'est le jaillissement de l'amour infini de Dieu, si Dieu nous a créés dans une explosion de son amour, c'est preuve que tout cela a une valeur éternelle.

       Alors ne soyons pas des spiritualistes, ne nous laissons pas prendre à une demi foi chrétienne, sachons que le Seigneur nous invite à croire en la puissance de son amour qui nous a créés et qui nous veut vivants, sauvés, tels que nous sommes, avec tout nous-mêmes et avec tout cet univers qui nous entoure.

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public