AU FIL DES HOMELIES

Photos

LIVRÉ POUR NOUS ÉTERNELLEMENT

1 Co 15, 20-28 ; Jn 6, 24-35

Mardi de la troisième semaine de Pâques – A

(23 avril 1996)

Homélie du Frère Yves HABERT

 

F

rères et sœurs, nous poursuivons aujourd'hui la lecture du merveilleux chapitre sixième de l'évangile de Jean, tout basé sur l'eucharistie. Cela commence par la multiplication des pains, se poursuit avec la marche de Jésus sur la mer et conti­nue avec un long discours au bord du lac, à la syna­gogue de Capharnaüm. Jésus va entrer dans l'intimité du don pour nous expliquer profondément ce qu'est cette eucharistie trinitaire, cette eucharistie du Père, du Fils et de l'Esprit Saint. Face à ce mystère qui va être révélé de façon très abrupte, beaucoup de disci­ples vont cesser de croire et vont quitter Jésus.

Il faut s'imaginer qu'en voyant la multiplica­tion des pains, les disciples pensent aussitôt à Exode 7, avec la descente de la manne sur le peuple d'Israël qui fuit l'Egypte. Ils n'y pensent pas à la manière de scientifiques faisant une référence précise à un chapi­tre, mais ils y pensent en se demandant si cet homme ne va pas réaliser le véritable exode. Quand cet homme marche sur la mer, ils pensent à la mer qui s'est ouverte et qui a laissé passer le peuple de la ser­vitude à la liberté. Le climat est donc celui de l'exode et le Sauveur va les amener à passer de Moïse à Jésus. Lui qu'ils comparent à Moïse qui, par la puissance de sa prière, a pu attirer la faveur de Dieu, va les faire passer à Jésus, au Sauveur. Il va commencer par lever la méprise en révélant qui Il est. Et la prétention de Jésus en ce chapitre de saint Jean, c'est d'être le vrai pain. En bons réalistes que nous sommes, nous de­vons reconnaître que la première qualité du pain, c'est d'être à disposition, d'être sur la table pour se laisser prendre par les enfants comme par les plus grands. Et Jésus va se donner profondément à la Cène, avant même la violence de la Passion. Déjà Il va donner son corps. Déjà Il va donner son sang, librement. Il est déjà tout abandonné. Il est à la disposition des hom­mes et avant cela, à la disposition de son Père. Il est sur la table éternelle. Il est à la disposition du Père, et le Père va agréer le don du Fils. Le Fils est d'abord pain de Dieu avant de devenir pain des hommes. Cet abandon cache une volonté profonde de la part du Seigneur. A la manière du pain abandonné sur la ta­ble, cet abandon pourrait nous paraître très facile. Il est extrêmement actif. Le Sauveur en sa Passion ac­cepte librement de se laisser lier, de se laisser mener à la croix.

Derrière le don que le Christ nous fait de sa vie en devenant le vrai pain, il y a l'autre don : celui du Père, qui par fidélité à son Alliance et à son amour, est allé jusqu'à donner son Fils. L'eucharistie du Fils est aussi celle du Père, le don du Père qui livre son Fils et qui ne retient rien du don qu'Il nous fait. Un don véritable, ce n'est pas un don provisoire, même pour un milliard d'années. Un vrai don, un don divin, c'est un don pour tout le temps, là va intervenir l'Es­prit Saint. Il intervient dans ce fait que le don n'est pas limité dans le temps, qu'il n'est pas transitoire. L'Es­prit Saint garantit que ce don est éternel. Pas d'aspect transitoire ni précaire avec Dieu. Quand Il donne, c'est pour tout le temps. Je pense à cette phrase de saint Jean : " J'ai le pouvoir de donner ma vie et de la reprendre." Le Fils, activement, se livre entièrement à son Père, s'abandonne complètement à son Père, se reçoit complètement de son Père. Le gage de cette eucharistie que nous allons recevoir, c'est le fait que le Fils se livre éternellement à son père. Si le Fils se livre éternellement à son Père, nous sommes sûrs que le pain que nous recevrons tout à l'heure n'est rien d'autre que ce pain de Dieu, car l'Esprit que nous al­lons implorer pendant l'épiclèse va descendre sur ces dons pour que ce corps soit effectivement Celui du Fils.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public