AU FIL DES HOMELIES

Photos

DU BON USAGE DE LA TRAHISON

1 P 5, 514 ; Mc 16, 15-20

Mercredi de la troisième semaine de Pâques – B

(25 avril 2012)

Homélie du Frère Christophe LEBLANC

Marc (Saint Cirgues)

F

rères et sœurs, nul besoin d'avoir fait des études d'histoire de l'art, c'est dans tous les guides, mais les adultes comme les enfants, aiment reconnaître les différents personnages qui s'offrent à nous sur les tableaux, dans les églises ou sur les sculptures, et les enfants apprennent d'ailleurs assez vite à reconnaître les quatre évangélistes. L'homme c'est Matthieu, Luc c'est le bœuf, Jean c'est l'aigle, et Marc le lion. Pour ceux qui ont quelques connaissances en littérature patristique, vous saurez qu'au temps de saint Irénée de Lyon, dans les années 170, autant il est clair que l'homme est attribué à Matthieu et le bœuf à Luc, mais pour les deux autres, il y a interversion. Au temps d'Irénée, l'aigle est attribué à Marc et le lion à Jean.

Ce que nous savons aussi de Marc, c'est que c'est l'évangile le plus court et quand on ne veut pas décourager ceux qui se lancent dans la lecture de la Bible, on conseille de lire plutôt Marc, c'est plus court, moins compliqué. Ce qui est intéressant chez cet évangéliste, et on l'oublie souvent parce qu'on n'a pas une biographie très précise de Marc, il faudrait cueillir quelques petits passages qui semblent anodins dans les lettres de Paule et ailleurs pour reconstituer les trahisons. Nous savons que Judas a trahi, et il a été tellement désespéré qu'il s'est pendu, nous savons que Pierre est la figure même de la trahison, mais repentant il est pardonné par Jésus ressuscité qui lui confie tout le troupeau. Mais nous oublions un autre homme qui a trahi et qui est Marc, et pas simplement pour ce petit passage dont on pense qu'il fait référence à Marc lui-même, ce petit passage dans lequel il nous est dit que lors de l'arrestation de Jésus au jardin de Gethsémani, un jeune homme a préféré laisser son manteau aux mains des soldats et qu'il s'est enfui tout nu !

Ce n'est pas de cette trahison que je veux parler mais du fait que Marc a commencé l'évangélisation avec Paul et ensuite, avec Pierre. Là aussi, on dit toujours que Pierre et Paul sont inséparables, qu'ils sont comme des frères jumeaux, on les voit sur ces belles icônes, s'embrasser, se donner l'accolade, ils sont morts tous les deux à Rome. Mais leur relation n'a pas été un long fleuve tranquille et il faut reconnaître que le rapport à l'évangile entre Pierre et Paul n'était pas sans remous. C'était extrêmement houleux, il suffit de relire certains passages de l'épître aux Galates. Si vous voulez vraiment bien connaître la vie de Paul il ne faut pas la lire dans les Actes où tout a été bien lissé, mais dans l'épître aux Galates. D'un côté, on voit Paul profondément bouleversé par sa rencontre avec le Christ ressuscité, qui change d'une façon révolutionnaire son approche de Dieu, et qui va jusqu'à considérer que pour accueillir les païens dans l'Église naissante il ne faut plus les obliger à suivre la Loi juive ni au niveau de la circoncision, ni au niveau des interdictions alimentaires. Aux deux extrêmes, il y a Paul, et d'un autre côté Jacques, et Pierre pour qui la culture juive et ses lois sont importantes. A un certain moment, dans les Actes, Dieu décide de mettre bon ordre une fois pour toutes à cela et il fait descendre sur une nappe tous les animaux de la création en disant à Pierre : "Maintenant, immole et mange !" Cela suffit, tu continues à annoncer l'évangile tout en gardant les préceptes de la kashrout, mais tous les animaux sont purs. Pierre va suivre ce que Dieu lui demande mais de temps en temps, il acceptera de retrouver le camp des observateurs de la Loi.

Marc s'est formé à la fois auprès de Paul et ensuite de Pierre. C'est très beau. Un grand historien français a écrit sur Flavius Josèphe, cet homme révolutionnaire qui a combattu les légions romaines est passé du côté des romains et est considéré par les chrétiens comme le cinquième évangéliste par son livre sur "La guerre des juifs". Très souvent, on trouve dans ces écrits des détails ignorés des quatre évangélistes. Cet historien français a osé écrire une grande préface à cette traduction de la Guerre des juifs en parlant du "bon usage de la trahison". La trahison peut semble terrible, mais la trahison de Flavius Josèphe a permis à deux parties adverses de se rencontrer, de se parler et ainsi de faire passer énormément d'informations bibliques, théologiques et culturelles aux romains.

Marc a fait un peu comme lui. Il a commencé avec Paul, il a continué avec Pierre, on peut trouver que son évangile est trop court, mais c'est un évangile magnifique. Justement, comme Pierre il a en quelque sorte trahi, comme lui il a découvert ce qu'était le Christ ressuscité auprès de deux personnes extrêmement différentes, il a compris que la chose la plus belle et la plus intéressante à aborder pour la proclamation de la Bonne Nouvelle, ce n'était pas des considérations idéologiques, mais c'était de parler de l'homme. Même en termes de littérature et de phrasé, on est touché par l'évangile de Marc. Il va à l'essentiel, à l'humain, il va au comportement de l'homme et à ce qui touche son cœur. C'est universel. Que l'on soit un ancien juif qui a mis de côté les règles alimentaires et la circoncision, ou que l'on soit un judéo-chrétien continuant à observer les préceptes de la Loi juive, il y a un lieu où l'on se retrouve, c'est l'homme dans son humanité.

Frères et sœurs, que cette célébration de la fête de Marc nous invite à redécouvrir qu'il ne faut pas trop vite parler en termes de trahison, car c'est aussi un échange culturel. C'est la curiosité qui devrait nous pousser à découvrir d'autres personnes qui vivent différemment, qui pensent différemment, qui ne sont peut-être pas chrétiens, qui vivent selon une autre culture, et qui à travers ce lieu le travail de l'Esprit Saint et du Christ continuent à faire leur œuvre. Je vous invite à trahir de cette manière, c'est-à-dire à devenir des passeurs d'évangile.

 

AMEN

 

 

 

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public