" Louange incessante de l'Église tournée vers son Époux, la prière liturgique se caractérise avant tout par sa gratuité.

§ 31 - La prière liturgique, communautaire et ecclésiale doit se prolonger et s'intérioriser dans la vie de chaque frère et de chaque chrétien

§ 44 - La consécration du moine à Dieu seul par la prière continuelle implique l'étude permanente et assidue de la Parole de Dieu.

" § 13 - Dans la conception augustinienne, l'unité de Dieu est principe de la communauté ecclésiale. La communion fraternelle en effet, n'est pas affaire de bonnes relations entre les personnes, de tolérance mutuelle ni même d'amitié humaine.

" § 16 - La recherche passionnée de la Face de Dieu, source première de la conversion à la vie monastique qui est une vie pour Dieu seul, est au centre de la formule de profession : « Je fais profession de me mettre à ta suite pour ne faire qu'un avec Toi. » Elle a pour trait caractéristique et conséquence première pour le moine la consécration de tout son être à la prière continuelle dans une vie entièrement conçue pour célébrer et manifester la liturgie de l'Esprit. 

Comme pour tout baptisé, la dimension première et fondamentale de la vie monastique est celle de la conversion du cœur.

« § 84 - Pour les frères comme pour la première communauté de Jérusalem, après la prière et la prédication de la Foi, c'est dans la mise en commun des biens que se concrétise avant tout l'unanimité des cœurs (Règle de St Aug. Chap. 1).

" § 20 -   Comme on le voit, le monachisme augustinien est fondamentalement apostolique et donc ministériel et présente de manière privilégiée une affinité avec le ministère sacerdotal.

" § 25 -  La fraternité ne doit jamais considérer la communauté paroissiale comme un espace d'activité pastorale qui lui serait confié comme à l'extérieur d'elle même, mais comme son milieu ecclésial, comme la cellule du peuple de Dieu dans laquelle et pour laquelle elle doit mener la vie monastique.

" § 6 - La grâce la plus essentielle de la fraternité, dont sa vie monastique doit témoigner au sein de la communauté diocésaine, est d'être un signe vivant de la dimension eschatologique de l'Église.

La profession monastique peut être vécue soit en dehors du monde comme une séparation avec celui-ci (St Antoine et St Pacôme) soit au sein d'une communauté ecclésiale par une rupture avec le monde et ses valeurs (St Grégoire de Naziance, St Basile de Césarée).

" § 8 - Le fait que chaque moine de la fraternité ait fait profession entre les mains de l'évêque et en référence à l'Église dont il est le pasteur, manifeste au peuple chrétien que l'évêque n'est l'organisateur de la pastorale diocésaine qu'en ayant reçu la charge de mener à sa perfection évangélique et spirituelle chacun des membres du troupeau que le Christ lui-même lui a confié dans le sacrement de l'épiscopat (Vatican II, décret " Christus Dominus " sur la charge pastorale des évêques, chap. 3, n°15).

 
Copyright © 2017 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public