Imprimer

" § 6 - La grâce la plus essentielle de la fraternité, dont sa vie monastique doit témoigner au sein de la communauté diocésaine, est d'être un signe vivant de la dimension eschatologique de l'Église.

La gratuité d'une vie publiquement centrée sur Dieu seul par la prière continuelle, l'amour fraternel, la conversion renouvelée du cœur et le renoncement au monde dans la pauvreté, la chasteté et l'obéissance, est un rappel permanent, au cœur de l'Église locale, de ce que l'efficacité de grâce pour le Royaume ne se trouve pas épuisée par la réponse active et généreuse, donnée aux nécessités pastorales de type fonctionnel, si urgente que soient aujourd'hui les tâches d'évangélisation du monde. Toute vie monastique est, dans l'Église, un signe qui exprime devant le monde la foi en la présence efficace du Royaume qui vient, inaugurée déjà dans la communion des Saints dont témoigne la vie contemplative. "