§ 31 - La prière liturgique, communautaire et ecclésiale doit se prolonger et s'intérioriser dans la vie de chaque frère et de chaque chrétien

par une rencontre personnelle et intime avec le Seigneur, qui seul, l'appelle par son nom nouveau. Sans ce face à face incommunicable, qui se réalise dans le silence et dans le secret, la vie monastique, pour Dieu seul, et même la vie liturgique, perdraient leur signification. (...)

§ 32 - La prière personnelle peut revêtir, selon le tempérament spirituel des frères ou même selon les périodes de leur vie, des formes diverses : prière vocale, rosaire, prière de Jésus ... IL utilisera librement les éléments des différentes spiritualités, en tant qu'elles sont le bien commun de toute l'Eglise, mais sans privilégier l'une au détriment de l'autre.

§ 33 - Il est indispensable que chaque frère consacre une heure par jour à l'oraison. Cette prière immobile et transparente est le coeur de toute vie spirituelle. Elle est un espace de gratuité, un temps qu'on accepte de "perdre" pour le Seigneur, une "vacance" de l'esprit d'où l'on s'efforce d'écarter toute préoccupation ou réflexion, sans chercher à penser à ceci ou à cela, à prévoir ou préparer autre chose. Elle est surtout écoute silencieuse de l'Esprit Saint qui habite en nous et qui prie en nous, mieux encore qui prie avec nos lèvres, car "nous ne savons pas prier comme il faut, mais l'Esprit qui connaît le désir de Dieu intercède pour nous en un murmure ineffable (Rm. 8, 26-27) (...).

§ 34 - Quelles que soient les difficultés matérielles ou l'aridité spirituelle, les frères seront fidèles coûte que coûte à l'oraison, car le présence de Dieu leur est aussi indispensable que l'air ou l'eau.

 
Copyright © 2017 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public